Postures de yoga pour soulager les règles douloureuses (dysménorrhée)

Les dysménorrhées, autrement dit les règles douloureuses, touchent malheureusement une femme sur deux. Ces douleurs menstruelles peuvent parfois s’avérer particulièrement handicapantes, et leur caractère récurrent n’arrange rien. Le yoga peut aider à soulager ces douleurs, au moyen de différentes postures expliquées sur la chaine ChatelaineQC.

Pour aller plus loin

Pour celles et ceux qui préfèrent la lecture

Pendant les menstruations, les femmes ont souvent mal dans le bas du dos, les reins ou le ventre. Elles vont donc avoir tendance à arrondir le dos et à se crisper, alors que c’est tout le contraire qu’il faut faire pour se détendre et soulager les crampes.

Pour cette raison, on va faire des extensions dorsales qui vont nous permettre d’étirer le ventre et le haut du corps.

La posture du chat

Installez-vous à quatre pattes. En inspirant, cambrez le dos et en expirant, creusez-le. Répétez la posture du chat et de la vache autant de fois que désiré. Ces mouvements sont très simples mais très efficaces pour détendre le ventre et délier les intestins.

La posture du chameau

La posture du chameauLa prochaine posture, appelée le chameau, est un petit peu plus exigeante. Il est important de ne pas trop pousser si vous ressentez des douleurs dans le bas du dos.

Sur les genoux, attrapez vos talons tout en avançant vos hanches. Respirez profondément. Vous pouvez diminuer l’intensité de l’étirement en soulevant le bas de votre dos avec vos mains, ou en n’étirant qu’un côté à la fois. Dans ce cas, le bras opposé s’étire vers l’horizon.

La posture du pont

Enchainez avec le pont, une posture qui permet d’étirer le devant du corps et de créer de l’espace dans l’abdomen.

Allongez-vous sur le dos et rapprochez les pieds du bassin, à la largeur des hanches. Les bras le long du corps, inspirez tout en levant le bassin au maximum (NDLR : faites attention à ne pas vous faire mal aux lombaires !). Étirez la poitrine vers le menton, et faites attention de garder les genoux bien alignés avec les pieds, car on a souvent tendance à les ouvrir. Respirez profondément.

La posture du poisson

Pour la posture du poisson, descendez le bassin en tentant de garder vos bras le plus possible en-dessous du corps. Allongez les jambes. En poussant sur les avant-bras, levez le haut du corps, pour déposer le dessus de la tête au sol. Attention, il est important de n’avoir que 10% du poids de la tête au sol. Pointez les pieds, fermez les yeux, et respirer profondément.

La posture de l’arc au sol

Pour terminer, redescendez le haut du corps et transférez votre poids sur le ventre. Attrapez vos chevilles et poussez dans les pieds afin de décoller du tapis. Tentez de rapprocher les jambes le plus possible. Respirez de trois à quatre fois dans cette posture avant de redescendre.

Si vous ne parvenez pas à attraper vos chevilles, vous pouvez aussi faire la posture de l’arc avec une courroie. Cette position permet de masser l’abdomen et de l’étirer, en plus de travailler la flexibilité du dos.

La posture de l’enfant

Terminez dans la posture de l’enfant pour vous détendre et étirer le dos.

Certaines de ces positions sont plus exigeantes que d’autres. Alors, si vous avez le dos fragile, choisissez celles qui sont le plus confortables pour vous.