Qu’est ce que l’ostéoporose et comment prévenir cette maladie grâce au yoga

L’ostéoporose est un symptôme caractérisé par une perte de masse osseuse et une grande fragilité de l’ensemble des os du squelette. Maryse Lehoux se penche sur la question sur la chaine Diva du yoga, et explique comment le yoga peut être un moyen efficace de lutter contre cette maladie.

Pour aller plus loin

Pour celles et ceux qui préfèrent la lecture

Bonjour, ici Maryse Lehoux pour Diva Yoga. Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vous expliquerai quels sont les risques de l’ostéoporose, quels sont les facteurs pour réduire les risques d’être atteint de cette maladie, et aussi pourquoi le yoga peut vous aider à traiter l’ostéoporose.

Qui est concerné par l’ostéoporose ?

Mais tout d’abord, est-ce que le sujet de l’ostéoporose et de la masse osseuse vous concerne ? Et bien, si vous êtes âgé de 50 ans et plus, ou si comme moi vous avez le projet de vous y rendre et de dépasser largement, oui, vous devriez vous intéresser à ce sujet. Les hommes, comme les femmes, sont concernés par le sujet de l’ostéoporose.

Aux États Unis, on estime que 55% des personnes âgées de 50 ans et plus ont une masse osseuse faible, et qu’à cause de cela, une femme sur deux et un homme sur quatre auront une fracture liée à l’ostéoporose et à une masse osseuse qui est faible. Les hommes de plus de 50 ans ont plus de risques de souffrir d’une fracture de la hanche que du cancer de la prostate. Et les femmes courent autant de risques d’avoir une fracture de la hanche, due à l’ostéoporose, que les risques combinés du cancer du sein, du cancer de l’utérus, et du cancer des ovaires.

Pourquoi l’ostéoporose est-elle un sujet aussi important ?

Radiographie de fractures vertébrales dues à l'ostéoporoseEt pourquoi l’ostéoporose est aussi dangereuse, et pourquoi a-t-on besoin de la prévenir ? Et bien la réponse est très simple. C’est parce que lorsque l’ostéoporose est en place, elle brise les os, tout simplement. Si les os de la colonne vertébrale ou des hanches sont brisés, C’est extrêmement douloureux, le jour, la nuit. Et c’est aussi très invalidant.

Si vous aviez une fracture à la colonne vertébrale ou encore à la hanche, votre qualité de vie diminuerait très rapidement. Vous seriez alité probablement pendant quelques semaines, ce qui augmente les risques de pneumonie ou d’infection, de même que les troubles digestifs. Les muscles deviendraient plus faibles. Vous perdriez en mobilité et en force, et vous seriez isolé de vos amis et parfois même de votre famille.

Cette situation apporte aussi de l’instabilité émotionnelle, dû à la frustration d’être cloué au lit, de ne pouvoir rien faire et aussi d’être dépendant des autres. En plus lorsqu’on est alité, on perd de la masse osseuse, ce qui augmente encore plus les risques d’une autre fracture liée à l’ostéoporose. C’est une boucle infernale, et selon une étude américaine qui a été conduite en 2008, ça augmente les risques de décès de 32%, et cela peut importe l’age de la personne.

Pour déterminer votre densité osseuse c’est assez simple, vous allez voir votre médecin qui demandera un test de densité osseuse, habituellement un scan Dexa. Mais encore plus important que la détection, c’est la prévention. Il n’est jamais trop tôt pour prévenir l’ostéoporose.

Ne manquez pas la deuxième partie : Comment prévenir l’ostéoporose par l’alimentation et le yoga